Mistral perdu ou les événements – Isabelle Monnin

nous-sommes-tous
Ce billet va être difficile à écrire, tant j’ai peur d’abîmer ce livre et l’émotion si forte qui a été la mienne lors de sa lecture.

Mistral-perduC’est une autobiographie entre le « je » et le « nous ». Derrière ce « nous », il y a d’abord le duo (le couple ? la paire ?) qu’Isabelle Monnin formait avec sa soeur, disparue soudainement à l’âge de vingt-six ans. Dans leur famille, elles étaient « les filles ». Elles avaient 4 ans d’écart et se pensaient au pluriel. « Nous » c’est ce duo que les deux soeurs forment encore par-delà la mort. « Nous » ce sont ces liens invisibles que chacun de nous tisse avec ses fantômes.

« Nous sommes novembre, toutes les dates sont des tombes et je meurs une deuxième fois. »

Mais « nous » c’est aussi elle, Isabelle Monnin, et nous qui la lisons. Nous qui avons peut-être traversé les mêmes années et avons donc en partage quelques décennies d’une histoire collective. Nous les classes moyennes de gauche. Nous la bof génération. Nous les stagiaires et les précaires. Nous les bobos…

« Nous sommes deux, nous sommes dix, et nous ne ratons aucune soirée électorale. Assis par terre devant la télévision, chips saucisson fromage pistaches, notre petit groupe vibre dans les dernières secondes du compte à rebours, nous sommes impatients, nous voudrions dans les urnes aussi la fin du vieux monde, vite, et nos commentaires couvrent les analyses des sachants. Aucun de ceux que nous voyons à la télé ne nous ressemble, à nous d’imaginer des arrimages. Toujours nous ferons ça : accepter l’offre même maigre, et la parer de nos idéaux pour la rendre désirable. »

Vous vous retrouverez peut-être dans ce « nous », dans les valeurs d’Isabelle Monnin. Vous relirez votre vie en lisant la sienne. Vous partagerez ses chagrins et ses désillusions. Vous serez grandement chamboulés par cette lecture. Vous en sortirez triste et heureux. Vous voilà prévenus.

Aujourd’hui j’en ai la preuve : les prix littéraires ne valent rien. Leurs jurys sont passés à côté d’un grand livre, peut-être le plus grand de la rentrée.

Mistral perdu ou les événements d’Isabelle Monnin, JC Lattès, 2017, 200 p.
J-adorechallenge11713/18

Publicités

4 commentaires sur “Mistral perdu ou les événements – Isabelle Monnin

  1. Ouh qu’il me fait plaisir ton billet. On n’a presque pas parlé de ce roman, je ne comprends pas pourquoi. D’ailleurs étrangement, c’est celui le plus consulté sur mon blog (plus de 500 vues, c’est hors du commun pour mon petit blog), peut-être parce qu’il est presque invisible ailleurs.

    J'aime

    1. @Valmeleslivres, mais oui, c’est ça qui est incroyable. J’ai l’impression d’avoir bien suivi cette rentrée littéraire et j’ai pourtant découvert ce livre par hasard. Je pense qu’il va rester mon préféré de la rentrée, tant il surpasse les autres que j’ai lus. Mais je ne trouve pas ton blog. Es-tu Valérie L ?

      J'aime

    1. @Saxaoul, J’avais acheté son livre précédent alors que j’étais en pleine panne de lecture. Je ne l’avais donc pas ouvert et je l’avais laissé quelque part où je vais aller passer mes vacances de Noël. Il devrait donc revenir avec moi…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s