La nuit a dévoré le monde – Pit Agarmen (2012)

zombie

La-nuit-a-devore-le-mondeInvité à une soirée mais pas très à l’aise en société, Antoine s’endort à l’écart. Quand il se réveille, tout le monde est mort. L’appartement est maculé de sang, un corps sans tête git à ses côtés et les zombies ont envahi Paris…

« Comment appelle-t-on des êtres qui ne s’arrêtent pas après avoir pris une dizaine de balles dans le corps et qui confondent le gens avec des sandwiches ? »

Persuadé qu’il serait plus en danger s’il tentait de fuir, Antoine se barricade. Il a quelques armes à sa disposition. Les différents appartements de l’immeuble lui fournissent eau, provisions, médicaments… C’est donc parti pour une robinsonnade en milieu zombie.

Lire la suite « La nuit a dévoré le monde – Pit Agarmen (2012) »

Publicités

L’autre côté du rêve – Ursula K. Le Guin (1971)

L-autre-cote-du-revePendant son sommeil, George Orr fait des rêves qui modifient la réalité. Il en est arrivé à avoir peur de dormir et à prendre des drogues pour ne plus rêver. Mais dans son monde dystopique, la consommation de médicaments est règlementée. Il est donc contraint par les services sociaux de consulter un médecin psychiatre, le docteur Haber, qui va avoir confirmation de son pouvoir en le faisant rêver sous hypnose et décider de s’en servir pour modifier le monde à sa façon…

« Nous autres, les chercheurs du sommeil, nous aimons bien les chats, vous savez ; ils dorment énormément. »

Lire la suite « L’autre côté du rêve – Ursula K. Le Guin (1971) »

Deux Mooc littéraires

Fun

Petit billet rapide pour vous annoncer que très bientôt sur FUN, on pourra suivre deux MOOC qui peuvent intéresser les blogueurs de lecture :

  1. Il était une fois la littérature jeunesse, par l’Université de Liège, du 2 mars au 16 mai 2018
  2. MOOC Science-fiction : explorer le futur au présent, par l’Université d’Artois, du 8 mai au 26 juillet 2018

Je ne vais peut-être pas avoir le temps de les valider complètement, mais je m’inscris en tout cas !

L’une rêve, l’autre pas – Nancy Kress (1991)

L-une-reve-l-autre-pasLe couple Camden désire un enfant. Il se rend donc chez un médecin pour commander des modifications génétiques pour le foetus : ce sera une fille, grande, mince, blonde aux yeux verts, dotée d’une grande intelligence ainsi que d’aptitudes musicales. Plus surprenant, elle n’aura pas besoin de dormir. Ce dernier point correspond à un programme expérimental dont Roger Camden tient à faire profiter sa fille. Elle mettra à profit le temps supplémentaire dont elle disposera chaque nuit pour devenir quelqu’un d’exceptionnel. Contre l’avis de sa femme et celui du médecin, Roger Camden obtient cette modification supplémentaire. Mais il n’était pas prévu qu’un autre foetus se développerait naturellement parallèlement à celui implanté. Mme Camden va donc mettre au monde deux petites filles, Alice et Leisha, l’une dormeuse et l’autre non-dormeuse…

Lire la suite « L’une rêve, l’autre pas – Nancy Kress (1991) »

L’homme qui rétrécit – Richard Matheson (1956)

The-Incredible-Shrinking-Man
The Incredible Shrinking Man, film de Jack Arnold (1957)

Un roman de SF délicieusement rétro et une tragédie intemporelle.

LHomme-qui-retrecit1Après avoir été exposé sur un bateau à un étrange crachin, Scott Carey commence à rétrécir. Plus tard il aura une explication scientifique : une double exposition improbable à un insecticide puis à des radiations aurait déclenché ce processus que la médecine est impuissante à enrayer. Il rétrécit donc inexorablement. Il vit maintenant dans la cave de sa maison. Il ne mesure plus que le sixième de ce qu’il était quand il s’y est fait piéger. Dans une semaine, sa taille sera réduite à zéro. Pas plus grand qu’un insecte, il lutte pourtant encore pour sa survie : chaque jour trouver à boire, à manger, et surtout échapper à l’araignée qui en ferait volontiers son dîner…

Lire la suite « L’homme qui rétrécit – Richard Matheson (1956) »

Métro 2033 – Dmitry Glukhovsky

plan-metro-moscou
Gros pavé post-apocalyptique qui démarre lentement, met laborieusement en place un univers malgré tout prometteur, mais s’y enlise et se révèle finalement parfaitement indigeste.

Metro-2033A Moscou, en 2033. Artyom a une vingtaine d’années. Il est né « là-haut », avant la guerre nucléaire. Depuis, tous les survivants vivent dans le métro, condamnés à s’y terrer à l’abri des radiations et des rayons du soleil qui leur seraient fatals. Ils y vivent dans des tentes, y cultivent des champignons, y élèvent des porcs et font un peu de commerce. Artyom n’a encore jamais « voyagé », c’est pourquoi il se porte volontaire pour une mission officielle. Il s’agit de rejoindre une autre station avec laquelle la sienne doit signer un accord. Là-bas se trouve un stock de câbles qui devrait permettre d’établir une communication téléphonique entre les stations. Mais ce qu’Artyom n’a dit à personne, c’est que cette mission officielle cache une mission secrète qui lui a été confiée personnellement. Pour la mener à bien, il va devoir voyager de station en station et braver les dangers les plus étranges : des animaux bizarroïdes, des mutants à trois jambes et deux têtes, des épidémies, ou encore des sons dangereux pour la santé mentale de ceux qui les entendent…

Lire la suite « Métro 2033 – Dmitry Glukhovsky »

Challenge ABC de l’imaginaire 2018

ABCImaginaire2018

J’ai encore craqué pour un challenge ! Mais je dois dire que j’aime particulièrement le principe du challenge ABC. Je ne peux pas en voir passer un sans me saisir immédiatement d’un carnet et d’un stylo pour dresser ma liste. Celui-ci est consacré aux littératures de l’imaginaire et est organisé par MarieJuliet. Il couvre tous les genres de l’imaginaire (fantasy, fantastique, SF) et tous ses sous-genres (bit-lit, dystopie, steampunk, etc.). Les essais ne sont pas pris en compte et les BD limitées à 3.

Comme dans tout challenge ABC, on s’engage à lire 26 livres dans l’année avec un auteur en A, un auteur en B, un auteur en C… jusqu’à un auteur en Z. Mais comme certaines lettres sont plus problématiques que d’autres, on a droit à 3 jokers, c’est-à-dire qu’à 3 reprises on peut prendre pour référence non pas l’initiale du nom de l’auteur, mais celle de son prénom ou le premier mot significatif du titre. La lettre X peut aussi être remplie avec un anonyme, une anthologie ou un numéro de revue. Et puis on peut s’arranger quand le nom de l’auteur contient plusieurs noms ou quand le livre est signé par deux auteurs. Pour plus de détails sur tous les cas possibles, on se reportera au billet de lancement de MarieJuliet.

Lire la suite « Challenge ABC de l’imaginaire 2018 »

En ce moment je lis

 

metro-moscou

En ce moment je lis :

  1. un roman russe
  2. un gros pavé de 850 pages
  3. un roman de SF
  4. un roman d’anticipation
  5. un roman post-apocalyptique
  6. un roman fantastique avec des créatures monstrueuses
  7. un récit initiatique…

Mais non, en ce moment je ne lis pas 7 romans en même temps.

Je n’en lis qu’un, mais j’en ai pour un moment…

Je suis une légende – Richard Matheson (1954)

je-suis-une-legende.jpgClassique de la science-fiction et roman deux-en-un : à la fois roman post-apocalyptique et roman de vampires.

Robert Neville semble être le seul survivant d’une épidémie qui a causé la mort de sa femme et sa fille. Mais tous les hommes n’ont pas succombé à la maladie. Certains ont muté et sont devenus des vampires. Quand la nuit tombe, ils traquent Robert Neville…

« Bientôt, tu cesseras d’être un Robinson Crusoé, prisonnier d’un îlot de nuit cerné par un océan de mort. »

Lire la suite « Je suis une légende – Richard Matheson (1954) »

Un challenge classique pour 2018

Challenge-Classique

Ce sont Nathalie du blog Délivrer des livres et Blandine du blog Vivrelivre qui nous ont concocté un challenge classique pour 2018 : Cette année, je (re)lis des classiques.

Évidemment je me suis inscrite, car ce challenge va rencontrer à la fois le Challenge XIXe siècle et le Défi de l’imaginaire 2018. Dans ce nouveau challenge, tous les genres sont admis. Une seule condition : seules les oeuvres publiées avant 1970 pourront être considérées comme classiques.

Quatre niveaux sont prévus. Je me suis inscrite dans le 3e ce qui m’engage à lire au moins 6 classiques.